28 février 2009

Rancho Playa

Ce matin de bonne heure, du moins pour moi qui aime dormir le week-end, j'avais rendez-vous avec Flora pour une promenade à la plage. Son cheval, Léo, referré de frais, n'y avait quasiment jamais mis les pieds; l'expérience promettait donc d'être intéressante.

Nous sommes passés par le bois pour rejoindre Querqueville, la marée étant haute, inutile de couper au plus court. C'était également l'occasion d'échauffer tranquillement nos montures. On a trotté et galopé gentiment, Espoir se tenait très bien, rênes longues, bas et en équilibre, tandis que Léo, moins fait aux joies de l'extérieure, peinait un peu plus à gérer le relief.

Arrivés à Querqueville, la mer était encore trop haute pour descendre sur la plage. Qu'à cela ne tienne, nous avons donc décidé d'emprunter les sentiers du littoral jusqu'à la plage suivante, Urville. La sortie est devenue vraiment très agréable; il faisait bon, les chevaux trottaient de bon cœur, ça sentait l'iode et le printemps. D'ailleurs, nous n'étions pas les seuls à en  profiter, les promeneurs, joggeurs, véttétistes étaient nombreux sur les chemins.

A l'approche de la plage, j'ai senti mon poney se redresser, gagné par l'excitation, la tête haute, les naseaux bien ouverts, le pas alerte. Léo avait l'air plus paisible.

La marée était à peine descendante, découvrant une bande de sable assez étroite. Nous avons longé la plage, les pieds dans l'eau. Espoir voulait absolument mettre le nez dans les vagues pour s'éclabousser la tête. Léo qui a peur de l'eau était plus réservé mais n'en a pas moins marché tranquillement.

Tout serait passé comme une lettre à la poste si nous n'avions pas essayé de galoper au retour. Grand tort qui fut le notre! Le départ à vive allure a réveillé les ardeurs de la course chez Léo... Qui a embarqué sa cavalière plein pot, comme j'ai rarement vu faire. J'ai dirigé Espoir, qui commençait à s'emballer aussi après que Léo nous ai doublé comme une bombe, vers l'eau. C'est le moment qu'a choisi le chien d'un promeneur pour commencer à nous poursuivre... J'étais bien embêtée sur quoi faire, m'arrêter, et laisser Flora seule avec son cheval furieux? Continuer et peut être entretenir la course de Léo?

Heureusement, arrivé à la cale de la plage, Léo a ralenti et Flora en a profité pour reprendre le contrôle et quitter la plage. Espoir et moi qui galopions toujours dans l'eau avons pu ralentir et sortir, sans plus de dilemme. Le chien qui nous suivait toujours est reparti vers son maître.

J'ai rejoint Flora, un peu secouée par les prouesses de sa monture. Espoir était surexcité après l'incident. Comme les deux lascars ne tenaient plus en place, nous avons pris le chemin du retour au petit trot. Le calme est revenu petit à petit, nous avons pu repasser au pas.

Après un dernier galop dans le bois et dans le calme pour que Léo ne reste pas sur ces exploits balnéaires, nous sommes rentrés. Bonne nouvelle pour les chevaux, ils ont rejoints un vrai pré, avec de l'herbe... Fini le petit champ hivernal tout boueux, enfin de la vraie nourriture!

Comme ils étaient épuisés par la sortie, ils ont rejoints la pâture au galop...


Et s'y sont bien roulés pour se sécher!

Posté par Rancho à 15:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Rancho Playa

    ouh lala lala

    quel balade de ouf!!!surtout quel galop de ouf!heureusement que j'ai un peu de glue aux fesses pour etre restée sur la selle de Léo!en tout cas on en a bien profité c'était super et à refaire!mais la prochaine fois pas de galop pour moi sur le sable!que Léo se contienne un peu tout de même!

    Posté par flora, 09 mars 2009 à 08:39 | | Répondre
  • ça devait être sympa XD
    j'aime bien les photos

    Posté par morgane, 08 avril 2009 à 20:40 | | Répondre
Nouveau commentaire